'' Je ne sais s'il est encore de mode d'élaborer longuement les poèmes , de les tenir entre l'être et le non-être devant le désir pendant des années ; de cultiver le doute , le scrupule  et les repentirs ,  - tellement qu'une oeuvre toujours ressaisie et refondue prenne peu à peu l'importance secrète d'une entreprise de réforme de soi-même (...)''


Paul Valéry   (Au sujet du cimetière marin )

Dos de toile , 2008 à 2011,
collection Fonds National d'Art Contemporain